Atelier Lyrique de Tourcoing
Tableau illustrant le concert La Passion et la Résurrection du Christ dirigé par Dominique Visse. Saison 19/20 Atelier Lyrique de Tourcoing

Saison 2019-2020

La Passion et la Résurrection du Christ

le 03 avril 2020 - Tourcoing Théâtre Municipal R. Devos

Musique sacrée

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)

Troisième Leçon des ténèbres du Vendredi Saint (H 95)
Méditations pour le carême (H 380-389)
Desolatione desolata est terra (L’attente du Sauveur)
Ecce Judas unus deduodecim (La trahison de Judas)
Tristis est anima mea (L’abandon de Jésus par ses disciples)
Cum cenasset Jesus et dedisset discipulis suis (Le reniement de Saint Pierre)
Stabat mater (Marie pleure son fils au pied de la croix)
Messe pour le jour de Pâques H 6 (1690)
Chant joyeux pour le jour de Pâques H 339 (1685)

Un programme autour de Charpentier pour fêter Pâques

Les oeuvres de Marc-Antoine Charpentier sont très nombreuses concernant la période de Pâques, contrastées, intimistes ou théâtrales, à l’image de cette fête majeure de l’Église. Le programme dans sa première partie sera consacré à la Passion du Christ, avec la troisième leçon du vendredi à quatre voix et instruments, qui exprime l’infortune des hommes, des chrétiens en tout ce qu’ils entreprennent, et pour qui la rédemption ne peut venir que dans la foi du Christ. Suivront cinq méditations pour le carême, exprimant l’attente du Sauveur, l’espoir que son glaive sauve le monde. Deux des méditations sont des histoires sacrées : La trahison de Judas et le reniement de Saint Pierre, le théâtre prend là le pas sur l’introspection, en donnant à entendre par la diversité des couleurs, des tempi, le caractère de chaque personnage. Dans la deuxième partie du programme, on passe de la passion à la résurrection, de l’ombre à la lumière, de la tristesse à la joie. La messe est à l’image de cette joie, elle exprime la résurrection du Christ, tour à tour avec jubilation, sérénité, emphase ou intimité. Charpentier y exprime toute la panoplie des couleurs du baroque, teintées de la forte influence italienne qui a toujours nourrit son écriture. Le chant joyeux pour le temps de Pâques, comme son titre l’exprime, est lumineux, flamboyant, il met en musique la joie authentique avec laquelle est célébrée la résurrection du Christ. (Dominique Visse)