Atelier Lyrique de Tourcoing

Saison 2018-2019

Messe du couronnement / La Résurrection

du 11 au 13 janvier 2019 - Tourcoing Théâtre Municipal R. Devos

Concert

MESSE DU COURONNEMENT
Wolfgang Amadeus Mozart(1756-1791)
en ut majeur KV 317
créée le 23 mars 1779

LA RESURRECTION
Sigismund Neukomm(1778-1858)
oratorio
Achevé d’écrire à Paris le 29 décembre 1828

La Messe du couronnement

Le couronnement dont il s’agit ici, est celui de l’empereur du Saint Empire Germanique Leopold II comme roi de Bohème, qui eut lieu à Prague en 1791. Mozart a écrit cette messe 12 ans plus tôt en 1779. C’est Salieri, alors maître de chapelle de la Cour, qui la choisit et la dirige ce jour-là. Cette messe a été pour Mozart l’occasion de composer une grand-messe solennelle qui va marquer le début d’une nouvelle musique religieuse. Les voyages l’ont manifestement enrichi. À travers cette œuvre et sans modifier les cadres habituels, il a voulu partager avec ses contemporains tout ce qu’il a appris au cours du voyage à Mannheim notamment, et comment il comptait les utiliser. On notera dans l’Agnus Dei de cette messe, que le début du solo de soprano annonce de très près le début de l’aria de la Comtesse « Dove sono i bei momenti » des Noces de Figaro, écrit 7 ans plus tard.

La Résurrection

Cette œuvre n’a jamais été donnée en France, elle a été créée à Londres, et jouée une seule fois avec 3 solistes, un chœur, suivant le même plan que l’oratorio de Haendel, La Resurrezione écrit en 1708. Il s’agit d’une coproduction avec le Festival Classica de St Lambert au Canada, une nouvelle occasion de faire entendre la musique de Neukomm. Jean Claude Malgoire s’efforce depuis quelques temps déjà, de raviver la mémoire de ce français d’adoption né à Salzbourg, élève de Michael et Joseph Haydn, compositeur de près de 2000 œuvres pour la plupart conservées à la Bibliothèque Nationale de France. Ce concert répond à la demande de Versailles qui est sous le charme de Sigismund Neukomm depuis que laMesse de Requiem à la mémoire de Louis XVI a été donnée à la Chapelle Royale. En écoutant La Résurrection, vous pourrez apprécier la grande présence du chœur, comme pour tous les oratorios, celui-ci commente ce qui est dit par les chanteurs. D’après les critiques, il s’agirait du chef-d’œuvre de Neukomm.