Pelléas et Mélisande

  • Présentation
  • Informations
  • A propos de...

Scandale ! Le mot reste faible pour évoquer la première de Pelléas et Mélisande, le 30 avril 1902. Jugez plutôt : tandis que le directeur des Beaux-arts de Paris censurait pas moins de quinze mesures, Théodore Dubois, directeur du Conservatoire (et auteur d’Aben Hamet, présenté la saison dernière) interdisait à ses élèves de se rendre à la représentation. Une autre bataille d’Hernani ? Il y a de cela, d’autant que la jeune garde – Pierre Louÿs, Paul Valéry, parmi tant d’autres – ne tarissait pas d’éloges sur ce qui serait le seul et unique opéra achevé signé Claude Debussy. En 1893, le compositeur découvre la pièce Pelléas et Mélisande, du belge Maeterlinck. L’histoire est très simple, un mari jaloux tue son frère, soupçonné d’être l’amant de sa femme. À partir de ce texte, Debussy imagine un opéra en rupture avec le wagnérisme omniprésent . « Il ne faut plus composer d’après Wagner, déclarait-il, mais après lui ». L’ambiance, elle, semble floue, surnaturelle, médiévale (on pense à Tristan & Yseult) et surtout, éminemment symboliste – d’où le parti pris du metteur en scène Christian Schiaretti cultivant l’épure, la suggestion. En cela, sa démarche rejoint celle de Debussy, qui désirait un équilibre parfait entre les mots et la musique – jamais l’un ne doit dominer ou souligner l’autre. Cette harmonie permet au compositeur des avancées d’une modernité folle : Pelléas & Mélisande comporte quelques leitmotive, mais aucun air. Finalisée en 1902, sans cesse retouchée par son auteur – par le biais d’interludes notamment - la partition reflète ces ambiances vaporeuses et propose de nouvelles approches (les cordes ne tirent et ne poussent pas toutes ensembles). Enfin, cette création n’a rien à voir avec ce que vous pensez connaître de Pelléas & Mélisande. Reposant sur la toute première version de 1902, débarrassée des interludes précités et jouée sur des instruments d’époque, elle vise au plus près le son originel tel qu’imaginé par un grand visionnaire.

Opéra

Claude Debussy (1862-1918)
Opéra (drame lyrique) en 5 actes et 12 tableaux
Livret du compositeur d’après la pièce de Maurice Maeterlinck
Version originale

CRÉATION
              
Direction musicale Jean Claude Malgoire
Mise en scène Christian Schiaretti
              
Mélisande Sabine Devieilhe
Geneviève Geneviève Levesque
Arkel  Renaud Delaigue
Pelléas Guillaume Andrieux
Golaud  Alain Buet
Yniold  Liliana Faraon
un médecin, un berger Geoffroy Buffière
La Grande Ecurie et la Chambre du Roy

 

DIMANCHE 19 AVRIL 201515h30
MARDI 21 AVRIL 2015
20h
JEUDI 23 AVRIL 2015
20h
TOURCOING Théâtre Municipal R. Devos

Durée
à définir

Illustration
Marianne Stokes, Mélisande, vers 1895, Cologne, Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud © DR

Rencontres
(ouvertes à tous)
Dimanche 19 avril
avec un artiste du spectacle animée par Maurice Burggraeve,
à l’issue de la représentation dans le Foyer du Théâtre
Mardi 21 avril
Rencontre littéraire avant concert en collaboration Maison St Exupéry Accueil et Culture Lille
à 18h30 dans le Foyer du Théâtre

La presse parle de "Pelléas et Mélisande"
classiquenews.com lien
Weo lien
La Voix du Nord lien

Programme "Pelléas et Mélisande"
lien
Interview Christian Schiaretti
lien
Maurice Maeterlinck
lien
Debussy et l'art de son temps
lien