Présentation

  • L'Atelier Lyrique de Tourcoing
  • Jean Claude Malgoire
  • La Grande Ecurie et la Chambre du Roy

Opéras, théâtre musical, musique sacrée… une scène d’essai

De l’Orfeo de Monteverdi au Tribun de Mauricio Kagel, de la naissance de l’opéra à sa maturité, l’Atelier Lyrique de Tourcoing a exploré en plus de 30 ans d’existence, quatre siècles de musique : Campra, Haendel, Lully, Mozart, Monteverdi, Rameau, Vivaldi, Weill, opéra seria, opéra bouffe, tragédie lyrique, théâtre musical, mélodrames, musique sacrée : c’est ainsi que au fil des saisons, l’Atelier Lyrique s’est affirmé comme une scène d’essai originale. L’essentiel de ce travail de création s’appuie sur une collaboration avec l’orchestre d’instruments originaux : La Grande Ecurie et la Chambre du Roy. Un travail d’atelier : les relations particulières que Jean Claude Malgoire entretient avec ces compositeurs ont permis au public de découvrir ou de se familiariser avec quantités de leurs œuvres, toujours servies par de jeunes professionnels à qui l’Atelier Lyrique a souvent offert les premiers rôles. Toutes les créations qui se sont succédées depuis un quart de siècle n’auraient pu voir le jour sans l’organisation très spécifique mise en place : une structure légère, souple et mobile qui met tous ses moyens financiers au service des productions. un répertoire élargi, du moyen âge au contemporain, sous des formes souvent inhabituelles. une structure artisanale, inventive, tournée vers tous les publics, en particulier le jeune public auquel il facilite l’ouverture au monde de l’opéra et de la musique. Ainsi se définit l’Atelier Lyrique de Tourcoing plus de 30 ans.

Jean Claude Malgoire

Hautboïste et cor anglais à l’Orchestre de Paris, pionnier de l’époque baroque, musicologue, metteur en scène, le chef d’orchestre Jean Claude Malgoire a exploré 1000 ans de musique du Moyen Age au XXIème siècle. Compagnon de route de l’Ensemble 2e2m, de l’Ensemble Européen de Musique Contemporaine, fondateur de la Grande Ecurie et la Chambre du Roy, cet esprit curieux et avide de recherches communique sa passion et partage le fruit de ses investigations au delà des époques et des écoles, en fournissant de nouvelles clés d’écoute.

Son profond respect pour l’œuvre originelle du compositeur génère un important travail de recherche qu’il poursuit depuis près de 50 ans. Cette quête permet une relecture, une écoute différente, une découverte voire une redécouverte des compositions qu’il choisit minutieusement. Ce pédagogue né souhaite éveiller la curiosité et transmettre l’extraordinaire émotion que procure la musique.

Directeur artistique de l’Atelier Lyrique de Tourcoing depuis sa création en 1981, il en fait une maison d’opéra différente au répertoire très diversifié, un laboratoire d’épanouissement de toutes les créations, originales et de qualité. Autant d’expériences stimulent Jean Claude Malgoire qui est un artisan du spectacle. Du premier opéra L’Orfeo de Monteverdi à Mare Nostrum de Kagel, en passant par la Trilogie Mozart/Da Ponte ou encore l’Opéra de quat’sous, des choix intéressants, étonnants, parfois risqués, mais toujours des opportunités de rencontres et de découvertes vecteurs d’émotions.

Missionnaire de la musique, Jean Claude Malgoire initiateur et fédérateur propose chaque saison une nouvelle expédition, un autre défi, à travers les siècles, les styles, et les différentes expressions du spectacle vivant.

La Grande Ecurie et la Chambre du Roy

C’est en 1966 que Jean Claude Malgoire soliste à l’Orchestre de Paris fonde la Grande Ecurie et la Chambre du Roy. Cet ensemble cosmopolite constitué d’instrumentistes spécialisés est le plus ancien en France, encore en activité, jouant sur instruments historiques. Si la Grande Ecurie s’est illustrée dans le style baroque, son répertoire s’étend en réalité du XVIe au XXIe siècle. De la résurrection de chefs d’œuvre en passant par de grands classiques jusqu’à la création contemporaine, cet orchestre novateur de renommée internationale réalise de nombreux enregistrements intégraux et se voit décerner de prestigieuses récompenses.

De la muséologie à la musicologie en passant par la lutherie, l’activité de la Grande Ecurie est intense. Rendre hommage au compositeur en restituant son œuvre telle qu’elle a été écrite demeure sa particularité. A chaque période correspond un son bien précis que les instrumentistes s’évertuent à reproduire, les obligeant à posséder plusieurs jeux d’instruments (jusqu’à 7 ou 8 pour les vents) qu’ils sont parfois amenés à fabriquer eux-mêmes. Certains d’entre eux sont d’ailleurs devenus facteurs. Outre l’investissement financier, de longues recherches d’écrits et de partitions originales sont entreprises, auxquelles s’ajoute une étude minutieuse des textes. Cette quête d’authenticité engendre également un travail rigoureux de formation des chœurs et des chanteurs afin qu’une symbiose s’opère entre l’interprétation vocale et instrumentale.

Cet ensemble original compte plus de 3000 concerts sur les 5 continents, et plus de 100 enregistrements, mais d’autres aventures sont déjà en projet...

Orchestre subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication/Drac Nord-Pas de Calais.